Par quoi commencer, quoi dire, tellement de choses se bousculent dans ma tête.

COVID 19 est apparu. Je ne savais pas ce que c’était, je ne comprenais pas. J’avais vu quelques images de la Chine à la télé, j’avais vaguement lu des articles dans les journaux…. Mais c’était tellement loin pour moi, c’était en Chine, c’était pas chez moi…..

Et le 13 mars, d’un coup tout a fermé. On parlait d’une première vague, on parlait que ça rendait les gens très malades, on disait que ça tuait des gens……. Les rues étaient désertes, nous étions confinés. 

Je n’avais pas de masques, je ne trouvais pas de désinfectant pour les mains….. Je devais protéger mes collègues et je n’avais aucun matériel…..

Le confinement a duré 6 semaines, j’ai eu le temps de déprimer, je ne voyais personne, je ne voyais pas ma famille, je ne voyais pas mes amis……Je ne faisais que travailler, en 2 groupes, pour éviter de se croiser et d’éventuellement se contaminer. 

Pendant mes « jours de congé » j’étais en télétravail…….J’ai travaillé, sans relâche, pendant 6 semaines…..Ca a été la pire punition de toute cette période. 

Mais, rien ne s’est passé. Les hôpitaux restaient vides, l’armée suisse, qui avait été appelée en renfort, se glandait et se faisait payer par le contribuable à rien faire …... Pleins de gens perdaient beaucoup d’argent, perdaient leur travail, une crise économique sans précédent se déclaraient à ce moment-là…... 

COVID 1

 

Arrive l’été….. 

Super, tout va pour le mieux, le soleil et la chaleur est là, on ne peut pas forcément partir en vacances, mais ce n’est pas très grave, le confinement est levé, c’est la fête du slip…… Les chiffres d’infection baissent, donc tout va bien. On se rassemble, on fait des monstres teufs, on ne se protège pas, on joue aux cons, on profite de la vie, puisque le problème est réglé…..la Chine infectée, avec des milliers de morts, n’est qu’un lointain souvenir…..

 

On assiste à des manifestations anti – COVID 19, des manifestations anti – masques, des manifestations anti – connerie – à deux – balles….. On est outrés par les décisions prises par le gouvernement, on ne comprend pas pourquoi nous avons été confinés pendant 6 semaines, puisqu’il n’y a strictement rien eu…… 

COVID 2

Je participe aux 60 ans de ma meilleure amie, on me dit que le vaccin c’est de toute façon de la connerie, qu’on a jamais vu un vaccin traiter une maladie, puisque le COVID 19 était une maladie….. 

 

Et arrive l’automne et je vais vous dire ou j’en suis……

 

Je suis infirmière responsable dans une prison. Nous sommes une petite équipe d’infirmières qui prenons en charge des détenus. Ces gens ont commis des délits, peu importe lesquels, mais nous avons l’obligations de les prendre en charge à un niveau médical. 

Je n’ai aucun médecin sur place, je dois me débrouiller comme je peux.

 

Aujourd’hui un tiers de notre personnel de la prison est positif au COVID 19. Deux infirmières de mon équipe sont absente pour COVID 19 positif. Une de mes infirmières est hospitalisée en soins intensifs pour problèmes respiratoires graves……

Aujourd’hui, un patient que j’ai frotté hier (c’est-à-dire, fait un frottis PCR) est positif au COVID 19, ce qui veut dire que la maladie est rentrée et que ça va être difficile de la contenir, malgré les mesures sanitaires mises en place immédiatement…..

Je travaille des heures et des heures pour prendre en charge ces gens, sans compter tous les fous, les tarés, les camés, les marginaux, les étrangers, les suicidaires, les « j’ai droit », les « je vais en parler à mon avocat, parce que vous ne me donnez pas ce que je veux »  les « connasse, je vais te casser la gueule », les « sale pute, je connais des gens dehors qui vont te faire la peau » qui se baladent dans un lieu comme celui dans lequel je travaille…. 

J’écoute, je soigne, j’entends, je comprends, je fais, j’organise, je me remets en question….….. 

Mais je remets aussi un cadre, je les confronte, je les contiens, je leur dit quand ils vont trop loin, je leur dit aussi quand ils me font chier…….

Dans ma tête je les traite de « connard », de «malhonnête » de « pauvre type »…. Mais il y a toujours un moment ou je me dis que ces pauvres gens, malgré tout, sont vraiment des pauvres gens….. 

COVID 3

 

Aujourd’hui, avec ce COVID 19, je suis à 6m sous l’eau. 

Rien ne ferme, parce que l’économie du pays est au plus bas

Les hôpitaux sont dévastés et surchargés de cas COVID 19 parce que rien n’a été anticipé

Je n’arrive plus du tout à gérer la charge de travail avec 2 infirmières en moins

Je ne compte plus mes heures de travail qui dépassent le seuil de l’entendement…. 

J’ai des patients COVID 19 dans MON lieu de travail…..et je vais en avoir d’autres 

 

Et pendant ce temps il y en a encore qui font la fête du slip…..

 

Putain, ce soir, j’ai la rage…..et je pleure…..

Je ne sais pas comment je vais passer l’hiver…..