« Reprendre le chemin du blog serait peut-être une idée….. » C’est ce que je me suis dit l’autre jour….

 Mon dernier article date du mois de mai, c’était l’annonce de la mort de mon Boubou national, amour de ma vie, mon binôme, l’être le plus spécial que j’ai rencontré. 

6 mois ont passé depuis, les évènements de la vie s’enchaînent, on retrouve un rythme de croisière après avoir pu digérer le chagrin et, qu’en fin de compte, on comprend que ça ne sera plus jamais comme avant…. Et c’est ça qui est le plus long, la digestion de ce « ça ne sera plus jamais comme avant….. »

Baghi

 Au tout début je n’arrivais même plus à rentrer chez moi le soir tellement j’avais cette sensation de vide. Petit à petit je me suis habituée et une chose positive est que je ne me sens plus coupable de rentrer tard le soir. J’avais toujours ce truc ou je me sentais terriblement coupable quand je partais tôt le matin et que je rentrais à pas d’heure le soir, en laissant mes loulous tous seuls pendant toute une journée. C’était devenu encore pire quand Baghi est partie au paradis des chats et que Boubou restait tout seul, lui qui avait tellement besoin de compagnie….

Boubou

 Il y a eu beaucoup de belles choses depuis. 

Suite à ce départ tragique, je me suis posée beaucoup de questions par rapport à ma manière de vivre. J’avais un besoin profond de recommencer ailleurs, de recommencer autrement. 

Une des premières décisions que j’ai prises c’est que je n’allais pas reprendre de chats. Pas pour le moment en tous les cas. Même si je les aime profondément, j’ai besoin d’expérimenter une vie sans eux. Ils ont toujours fait partie de ma vie et j’ai besoin de lâcher cette responsabilité que je ressens quand nous vivons ensemble. 

La 2ème décision que j’ai prise c’est que je vais quitter cet appartement dans lequel j’ai vécue toutes ces années avec eux. Là aussi, c’est un truc fou qui m’est arrivé. J’ai vu mon nouvel appartement et 5 jours après le contrat était signé. D’ici 2 mois et demi j’y serai. Ça me fait beaucoup d’émotions de quitter mon ancien appartement. Et en même temps je ressens beaucoup de joie. C’est comme si je n’arrive pas à lâcher une page qui doit être tournée, mais au plus profond de moi-même je sais qu’elle doit être tournée…….

 Je suis aussi partie 2 semaines en Sicile, cette partie de l’Italie qui est particulière et qui est tellement différente du continent. 

Sicile

J’ai adoré ce lieu, ce fut une révélation, je me suis sentie revivre, en contact avec mes origines lointaines ou tout me semblait normal et juste. La douceur du soleil, l’eau chaude de la méditerranée, la gentillesse des gens….. J’ai vécu ce lieu très profondément, cela m’a permis d’être en contact avec moi-même. J’ai passé des heures à lire, à discuter avec des gens, à visiter, à m’émerveiller devant autant de beauté de la nature. Ça a vraiment été un truc très spécial.

 Voilà, quoi dire d’autre à part que la vie est tout sauf un long fleuve tranquille, qu’elle nous demande de nous adapter en continue pour que nous puissions nous sentir bien, face à nos choix, nos besoins et nos envies….