J’ai eu 49 ans la semaine dernière. L’âge n’a pas d’importance, c’est ce qu’on en fait qui est important.

 

Le jour même j’ai travaillé jusqu’à 23 heures, même que j’ai fait des heures supplémentaires, parce que la charge de travail était importante. Ce soir là, un patient avait fait 38,8° de fièvre, donc j’ai du faire toute une panoplie d’examens sanguins et urinaire, sans compter la radio pulmonaire.

Les vieux, quand ils font de la fièvre, c’est pas très compliqué. Soit c’est urinaire, soit c’est pulmonaire. Parfois ce sont des virus, mais franchement, c’est rare, surtout au mois de juillet.

 

Enfin bref, après cet épisode, j’avais 5 jours de congé devant moi. J’ai l’impression que ces 5 jours m’ont apporté un bonheur indescriptible.

 

Effectivement, j’ai fait du ménage et j’ai fait ma lessive. Mais à part ça, j’ai pris que du bon temps.

 

J’ai commencé par une petite marche autour du lac de Gruyère, petite marche qui a quand même duré 4 heures et demi. Le soir, c’était un repas dans un chouette restaurant sur une terrasse très agréable.

J’ai très bien mangé et passé vraiment un bon moment.

 

Forêt

 

Ensuite ça a été un passage chez l’esthéticienne. Ca faisait un petit moment que je n’étais pas retournée chez elle. Cette femme je la connais depuis des années, je pense que ça doit faire 8 ans que je vais chez elle. Je ne l’apprécie pas forcément, parfois elle m’agace un peu. Mais comme je la connais, je ne me gêne pas de me mettre en petite tenue devant elle. Et, c’est vrai, elle travaille bien. Donc je profite pleinement de ces massages du visage.

 

estheticienne

 

Ensuite ça a été le coiffeur. Alors j’ai une nouveauté concernant mon coiffeur. Je vais dans ce salon depuis, je pense, 3 ans. C’était toujours les coiffeuses employées qui me prenait en charge, parce que, en tant que nouvelle arrivée, on n’a pas droit aux patrons. Eh ben, cette fois, je pense que la coiffeuse était en vacances, j’ai eu droit au patron. Et le patron il fait ça super bien. C’est une des premières fois que je sors d’un salon de coiffure en étant parfaitement satisfaite et que je me relave pas les cheveux directement derrière. Donc à partir de maintenant ça va être le patron que je vais demander pour me coiffer et personne d’autre.

 

Coiffuer2

 

Après le coiffeur je me suis dit qu’un Franck Dubosc avec un Camping 3 pourrait être très sympa. Et effectivement, c’était sympa. Je n’ai pas hurlé de rire, mais j’ai passé un bon moment.

 

camping 3

 

Mais alors le must du must c’était aujourd’hui. Dans ma ville un SPA c’est ouvert. Non, pas une SPA, un SPA.

 

Cet après midi au SPA c’était mon cadeau d’anniversaire. Plus personne ne me fait de cadeau à mon anniversaire, donc je m’en fais moi même. Et là c’était un après midi SPA.

 

UrbanSPA

 

J’ai commencé par un Hammam, deux fois, ensuite un jacuzzi, longtemps, et un Sauna, aussi deux fois.

 

Après j’ai eu droit à un gommage de tout le corps, d’abord on frotte et ensuite on lave avec cette petite douchette pour enlever le savon du gommage. Le savon du gommage j’ai pu évidemment le choisir. J’adore ça. J’ai une douchette du même style pour mes plantes, c’est juste exceptionnel. Ce n’est pas une douche, mais une caresse sur la peau. Oui, je caresse mes plantes à chaque fois que je les arrose.

 

Et après j’ai eu droit au massage intégral du corps (sauf fesses, poitrine et ventre, évidemment) alors ça, ça a été fantastique. Ils font ça avec une huile que j’ai pu préalablement choisir.

 

J’ai les odeurs que j’ai choisi, la force du massage que j’ai choisi… quoi vouloir de plus….. Le seul et unique hic c’est que, et je ne m’y attendais pas du tout, parce que j’y avais pas du tout pensé, c’est que le massage m’a été donné par un homme. J’étais toute nue et donc un peu gênée. C’est LE TRUC auquel je n’avais pas du tout pensé. Il a été parfaitement correct, superbement professionnel, je pense réellement que c’est quelqu’un d’exceptionnel et un masseur comme je n’en ai jamais rencontré. Mais c’est un homme et j’ai été gênée.

 

Enfin, bref, mis à part ce détail qui ne gêne que moi, j’ai eu un plaisir fou à me prélasser, à profiter du moment, à me dire que la vie est vraiment exceptionnelle.

 

Vivement mon prochain anniversaire