Dernier article de l’année, une bonne occasion pour faire un petit bilan.

 

L’année a été mitigée. Personnellement je me suis faite une très jolie année. Mais dans le monde, je trouve que l’année a été difficile et très violente. J’ai été traumatisée par tous ces attentats en France et tous ces migrants qui cherchent refuge dans nos pays.

 

Mes objectifs de l’année je les ai assez bien tenu les 6 premiers mois, pour les escaliers en tous les cas.

Depuis les chaleurs de l’été je reprends l’ascenseur, bêtement. Ben c’est qu’il est super beau notre ascenseur…..

 

ascenseur

 

Mon objectif de ne pas acheter a été bien respecté jusqu’en septembre, quand je suis partie à New York. Et là je parle d’habits, de bibelots et tout ces trucs. Par contre, ce qui m’est impossible, effectivement, c’est de ne pas m’acheter de livres. Mes livres sont une nourriture pour mon cerveau, donc je ne vais pas le laisser crever de faim. C’est inhumain de mourir de faim en 2015…..

 

Par contre, ça ne m’a pas empêché de me rendre compte de la valeur des choses. J’ai vraiment beaucoup de chance. Parfois je râle, parfois je ne suis pas contente, parfois je m’énerve contre cette société de consommation (je voulais dire cette société  de m…, mais ce n’est pas le jour pour ça)  et de gens de droite, je m’insurge contre l’injustice et ce que moi je considère comme de la bêtise humaine. Mais j’ai beaucoup de chance.

 

Cette année j’ai eu la chance de pouvoir partir à Berlin et à New York.

J’ai adoré ces 2 villes, vraiment.

 

NYC 2015

 

Cette année j’ai eu la chance de rencontrer des nouvelles personnes, de me lier à elles, de partager avec elles.

 

Cette année j’ai eu la chance de voir de quoi j’ai besoin, de me rendre compte de mes manques. Ca m’a fait grandir.

 

Cette année j’ai eu la chance à nouveau de pouvoir ouvrir les yeux, tout grands et de prendre conscience de tout l’amour dont je suis entourée. Et ça, ça n’a pas de prix.

 

Cette année j’ai eu la chance de ne pas mourir, de continuer à être en vie, de pouvoir profiter pleinement de ma vie, chaque jour, chaque moment.

 

En ce jour une pensée toute particulière à toutes ces personnes qui sont morts pour rien.