Quand je travaille, je n’allume mon ordinateur que le week end. Je ne sais pas pourquoi je fais ça. C’est comme si mon ordinateur faisait partie d’une activité qu’on ne fait seulement quand on est en congé. Pourtant, c’est un portable, je peux le promener dans toute ma maison. Mais non, il trône sur mo bureau et je ne le déplace que très rarement.

 

Enfin, bref, ce n’est pas de mon ordinateur que je voulais parler, ni des fautes de frappes que je fais dans une phrase (c’est hallucinant, j’en fais vraiment beaucoup)

 

Non, le sujet d’aujourd’hui est les séries tv américaines. Je suis assez fan depuis longtemps de ces séries, vraiment j’aime beaucoup. Mais depuis quelques temps on voit une évolution qui n’est pas forcément favorable à mon avis.

 

Je veux parler de la mort des acteurs. Ils ne meurent pas en vrai, mais dans la série ils font mourir des acteurs principaux. Et sans ces acteurs, la série devient un peu fade….

 

Person of interests 1

 

 

 

 

Person of interests 3

 

 

 

 

Person of Intersts 2

 

Dans Person of interests ils ont fait mourir Carter, la femme flic dont John Reese était fou amoureux.

 

Dans Grey’s Anatomy ils ont fait mourir Derek Shepherd, l’icône de la série !! Faire mourir Derek Shepherd c’est de l’inconscience…. Grey’s Anatomy sans Derek n’est plus Grey’s Anathomy….

 

Grey's anatomy 1

 

Grey's Anatomy 2

 

Dans Homeland ils font mourir Nicholas Brody, le soldat américain qui rentre au pays après s’être battu en Afghanistan et dont Carrie Matthison est follement amoureuse. D’ailleurs elle aura une fille de lui. Homeland sans Brody est comme une saucisse sans moutarde, le piquant manque.

 

Homeland 1

 

 

 

Homeland 2

 

Dans Blacklist ils ont failli tuer Raymond Reddington, heureusement il a survécu à son assassinat. J’adore Raymond, sans lui la série n’a aucune raison d’être……

 

Blacklist 2

 

 

 

Blacklist

 

Tout ça pour dire que c’est la grande mode de faire mourir les personnages principaux quand ils veulent partir ou quand ils sont licenciés  de la série.  

 

Dommage, parce que, sans eux, ce n’est plus la même chose…..