Après le passeport et le formulaire ESTA, place au billet d’avion.

 

Il y a pleins de possibilités pour avoir un billet d’avion, pleins de compagnies différentes.

Moi je reste fidèle à notre compagnie helvétique. Je ne vole qu’avec elle, je trouve le service impeccable, très peu de retard, jamais de couac  (jusqu’à maintenant ) avec les bagages, et surtout ils parlent parfaitement français et / ou allemand. Donc j’ai zéro problème pour me faire comprendre. ….

 

Et là il faut chercher les meilleurs offres.

 

Avion

 

Sur le site officiel de la compagnie, les billets peuvent coûter le double de ce qu’on peut trouver sur des sites de voyagistes.

 

Je ne veux pas faire de pub pour ces sites, mais en cherchant bien, on trouve.

 

Pour ce départ là j’avais trouvé au mois d’avril un billet à moitié moins cher que sur le site officiel de ma compagnie préférée. Donc j’ai pris sans aucun scrupule.

 

Ensuite c’est l’ hôtel.

Les hôtels à NYC sont  impressionnants. Il y en a à tous les coins de rues, mais surtout, et même des 2 étoiles, ils sont chers. Se loger c’est juste très cher à NYC.

 

Lors de mon dernier voyage, j’avais pris, pourtant, un 3 étoiles, mais j’étais, je pense, tombée sur la chambre de bonne. C’était vétuste, pas propre, je n’avais pas aimé. Par contre, l’hôtel était super situé, il était en plein Times Square.

C’est certain, on y est que pour dormir, mais quand même, quand on veut vivre le rêve américain, on le vit entièrement, avec un hôtel potable et surtout propre, d’après moi en tous les cas….

 

Hotel

 

Alors cette fois ci j’ai pris en dehors de Times Square, un 4 étoiles qui est au même prix que le 3 étoiles à Times Square.

Il y a le métro pour se déplacer et surtout j’ai des jambes qui vont encore bien.  

 

Par rapport au voyage il m’était arrivé un sacré truc la dernière fois. Mon vol était très tôt le matin, donc j’avais décidé de partir le jour d’avant et de dormir sur place tout près de l’aéroport.

Pour me rendre à l’aéroport, comme souvent, j’avais pris le train. Sauf que, nous étions en hiver, et les rails avaient gelés… donc on était arrêté en plaine campagne et impossible de continuer notre trajet vers l’aéroport.

J’étais arrivée avec 3 heures de retard à l’aéroport. Heureusement, c’était le jour avant le vol. si ça avait été le jour même, j’aurai loupé l’avion.

Il m’était déjà arrivé un truc comme ça il y a quelques années quand j’étais partie en Indonésie. Il y avait eu un problème à la gare de Lausanne et j’avais raté mon avion pour Jakarta. La haine je vous dis…….

 

Donc cette fois, pour être sûre de ne pas louper mon avion et surtout parce que je n’ai aucune confiance dans la planification des horaires de nos trains suisse, je pars le jour d’avant et je dors sur place à l’aéroport avant de décoller vers ma ville préférée.  

 

Bon, maintenant que les formalités de voyage sont fixée, voici la partie la plus sympa qui commence, c’est-à-dire, je peux commencer à organiser ce que je veux faire sur place.