Punaise, la semaine que je viens de passer… mais c’est comme à chaque fois, sauf que j’oublie d’une fois à l’autre ses débuts d’école de recrue.

 

Début ER

 

En une semaine on est à 18 retours à la maison, il y en a encore 3 de prévu lundi et un mardi, pour le moment. Ce n’est pas encore lundi, ni mardi, donc les gens pas bien vont encore venir.

 

vaccins 4

 

Mercredi on a vacciné toute cette équipe, c’est du travail à la chêne, je déteste ça. Il faut vérifier pour chacun les vaccins qu’il a déjà eu, le vaccins qu’il a besoin et batailler pour qu’il se fasse vacciner pour ce qui manque.

 

Quand on a 20 ans on a encore peur des piqures, donc ils ne veulent pas se faire vacciner. Je dois utiliser pleins de stratagèmes pour qu’ils acceptent.

 

vaccins 1

 

Il y a aussi ceux qui ne veulent pas par convictions personnelles. Ce sont des jeunes gens qui ont très peu été vacciné ou carrément pas du tout, les parents ne voulant pas le faire. Ca je respecte entièrement, les vaccination c’est propre à chacun.

 

vaccins 2

 

J’ai biberonné aussi pendant toute la semaine.

 

Actuellement nous sommes une équipe de 10 personnes pour notre région. Ces 10 personnes sont distribuées dans différentes casernes de notre région, 4 pour être précis. Ca ne fonctionne pas partout pareil.

 

vaccins 3

 

Moi je suis seule, parce que ils n’ont toujours pas engagé quelqu’un pour remplacer ma collègue qui est partie en septembre 2014. Elle était déjà partie 8 mois en congé maladie et maternité  avant son départ. Donc on peut dire que je travaille seule depuis octobre 2013.

 

Donc pendant ces débuts d’école de recrue j’ai besoin d’aide. Cette fois mon chef, que j’aime bien, mais qui n’est pas forcément très compétent, m’envoie une collègue pour m’aider qui vient du Jura. Cette pauvre fille ne connaît pas du tout, ni le lieu, ni le fonctionnement du lieu. Donc tout était à expliquer. Quand je suis déjà surchargée de travail et j’ai encore quelqu’un que je dois biberonner ça ne va juste pas. Bien entendu, ma collègue, elle n’y peut rien…..

 

J’ai l’habitude qu’il n’y a pas de réflexion à l’armée suisse, mais à ce point là, parfois j’ai vraiment de la peine…

 

Enfin bref, je suis contente que la semaine c’est terminée, avec quelques couacs, mais qui ne sont pas de ma responsabilité….