Hier soir, 17h30, j’arrive chez moi. Je suis contente, un peu fatiguée, mais contente. J’aime beaucoup les vendredis soir, c’est le début du week end et je profite toujours de ce moment pour me prélasser un peu, prendre du bon temps.

 

A 18h les chats mangent, je leur sers leur pâtée et je me pose un moment sur mon canapé. Malheureusement je me couche sur ce fichu canapé, erreur de débutante.

 

Dormir

 

Apparemment je m’endors, et je me réveille….. à 23h06……..toute habillée. Le temps de me déshabiller, me brosser les dents et je file au lit, pour dormir jusqu’à 06h30 ce matin.

 

Super mon vendredi soir :-) L’avantage c’est que je me sens en pleine forme ce matin :-)

 

Cette semaine a été une bonne semaine.

 

Jeudi nous avons eu une réunion avec tout le service médical de l’armée suisse pour nous parler des objectifs de l’année 2014. Ca a eu lieu dans une jolie ville de suisse, dans une magnifique salle de congrès. Un super apéritif dinatoire nous a été offert par la suite.

 

Nos objectifs pour 2014 sont : Economie et ordre.

Nos supérieurs trouvent que le matériel est négligé, qu’on n’en prend pas soins. Et ça coûte bonbon.

 

Je suis d’accord avec eux. Avec les non professionnels que nous avons dans nos infirmeries, il y a une quantité invraisemblable de trucs qui se cassent. J’ai toujours été impressionnée comme ils ne prennent pas soins des choses.

 

Concernant l’ordre je ne sais pas comment ils veulent mettre ça en pratique. Je n’ai pas compris s’ils parlent de l’ordre version bordel ou de l’ordre version comportement (tenu de travail, tenu pour les soldats, comportement de l’armée quoi, avec le salut militaire etc etc)

 

Enfin bref, des bons objectifs, mais ou il y a vraiment du travail pour les atteindre.

 

Ca a déjà mal commencé question économie le jour de cette rencontre.

 

Comme toujours, nos supérieurs pensent que nous sommes les meilleurs, donc nous sommes autonomes.

 

La nouvelle lubie c’est qu’à chaque rencontre il faut un service sanitaire, c’est à dire une ambulance, le sac d’urgence, le défibrillateur. Et bien entendu le personnel. Donc il y a une équipe qui est de piquet. Elle est un peu à part avec son matériel d’urgence. L’ambulance trône devant la porte. Et cette fois c’est notre région qui est de piquet. Donc mon chef prend son ambulance, son sac d’urgence et son défibrillateur.

 

C’est sûr, j’en ai vu des centaines d’infarctus pendant ces rencontres ou les salles sont remplies de médecins et d’infirmiers. Mais bon, pourquoi pas, on ne sait jamais ce qui peut arriver.

 

Dans la ville ou on était le 144 est à 200m de la maison des congrès. Donc des ambulances il y en a à la pèle et l’hôpital est tout proche.

 

Mais bon, comme dit plus haut, on ne sait jamais.

 

Sauf que nos supérieurs sont vraiment un peu toqués. Quand ils prennent une décision, ce n’est pas que c’est discuté, mais c’est imposé. Je veux ça, donc ça sera comme ça.

 

Et là, ce jour là, ils veulent absolument que l’ambulance trône devant la porte d’entrée. Sauf que, pour atteindre la porte, il y a des escaliers.

 

Alors comment monter un véhicule hyper lourd sur une plateforme ? Ils installent des espèces de rampes ou le chauffeur de l’ambulance doit se mettre (donc les pneus de chaque côté) pour hisser le véhicule sur la plateforme.

 

Et là le drame……Le chauffeur s’y prend mal, (c’est juste impossible de s’y prendre bien, je  n’aurai en tous les cas pas fait mieux, je ne l’aurai carrément pas fait du tout) et le véhicule tombe de tout son poids sur les escaliers.

 

 

Ambulance 1

 

 

 

Ambulance 2

 

 

Ambulance 3

 

Catastrophe….. Tout le dessous de l’ambulance est cassé, perte de diesel, le véhicule est inutilisable.

 

Résultat : Les pompiers sont appelés parce qu’il y a perte de diesel, la police civile est appelée parce qu’il y a accident et la dépanneuse civile est appelée pour dégager et reprendre l’ambulance qui évidemment ne roule plus……..

 

Je me demande bien combien ça va coûter tout ça…….