Chaton

 

 

Aujourd’hui j’ai vécu un évènement bouleversant pour moi.

 

Je vais faire mes courses dans un centre commercial à environs 10km de chez moi. C’est pratique parce que c’est grand, le parking est immense et qu’à part le centre commercial, il n’y a rien. Ce n’est que du béton et des magasins.

Je n’y vais pas toutes les semaines, mais assez souvent.

 

J’ai pris le temps aujourd’hui. Comme j’avais été chez le coiffeur ce matin, j’y suis arrivée vers les midis. J’ai fait un peu les boutiques autour du centre commercial, j’ai profité de manger là bas et faire justement mes courses alimentaires.

 

Une fois les courses chargées dans la voiture, je prends le volant et je me dirige doucement vers la sortie.

Tout le monde peut s’imaginer la grandeur d’un parking d’un centre commercial et la circulation qui y règne.

 

Donc je me dirige vers la sortie et je vois au loin un truc blanc et noir par terre. Je me dis : Dommage, un enfant a perdu sa petite peluche, il doit être malheureux.

 

Plus je m’approche, plus je me dis que c’est bizarre, que ça a l’air vivant.

 

Je vois des gens qui s’approchent de la chose et qu’ils la prennent dans la main. Je m’arrête, je descends de la voiture et je vois que la dame tient un petit chaton dans sa main…..

 

Je tombe des nues. Comment un minuscule petit chaton arrive sur ce parking immense et surtout sans aucune habitation autour?

 

Je discute avec les gens qui semblent bien embêtés.

« On ne peut pas le laisser là, il va se faire écraser »

 

L’animal est prostré, n’émet aucun son, a les yeux grand ouvert, n’a aucun mouvement. Il doit être à milles lieux de comprendre ce qui lui arrive. C’est un chaton de maximum 3 semaines qui ne marche pas encore, qui a encore les yeux bleus et voilés. Donc il n’est pas arrivé là tout seul, sur un parking avec une circulation importante qui rejoint ensuite un axe routier principal.

 

Ce n’est pas non plus sa maman qui l’a déposé là, j’en suis persuadée. C’est un coin à voitures et à béton. Il n’y a rien d’autre.

 

C’est certainement un humain qu’il l’a déposé là et dans un élan de culpabilité l’a mit carrément sur la route pour que quelqu’un s’en occupe.

 

Je n’ai pas le temps de m’énerver contre les horribles personnages qui ont commis cet acte. Je dois m’occuper rapidement de ce chaton.

 

Il fait froid, il était sur le béton, il est frigorifié. Je le prends, je l’emballe dans le bas de mon pullover.

 

Je retourne dans ma voiture, je ferme les fenêtres, je mets le chauffage.

 

Les gens qui sont avec moi sont soulagés que je prenne les choses en main. C’est fou comme c’est très clair pour tout le monde qu’on ne peut pas laisser ce chat là, mais que personne, à part moi, ne prenne une décision.

 

Donc je vois ce petit bébé, qui tète encore, qui ne marche pas et qui n’a plus de maman. Si je veux qu’il survive je dois lui soit trouver une maman, soit trouver un biberon.

 

Départ pour la SPA de mon canton.

 

Petit bébé chat se réveille petit à petit, commence à miauler. Il cherche à téter mon bras. On en a quand même pour une bonne heure pour y arriver, surtout que je me paume. Résultats : 20 minutes de perdu et un bébé chat affamés qui pleure.

 

On m’accueille à la SPA par un bonjour sympathique. Je leur raconte la petite histoire et le gars me dit : « Décidément c’est la journée des chats aujourd’hui. C’est le 8ème qui arrive……. »

J’hallucine, 8 chats abandonné aujourd’hui…..

 

Nous parlons du bibronage et heureusement, le matin même sont arrivé une maman chat avec son petit. Donc ils vont essayer de mettre mon bébé chat avec eux. Il a besoin de lait maternel ce chaton…..

 

Je repars le cœur léger, j’ai de nouveau réussi à en sauver un.

 

Mais je me pose quand même la question : Plus personne ne peut accorder un peu de temps à un être en détresse ??