Chats travail

 

La dernière bonne nouvelle que j’ai reçu c’est que ma collègue attend un bébé pour le mois de janvier.

Je suis ravie pour elle.

 

Cette fille a toujours voulu avoir des enfants. Elle me parle d’enfants depuis que je la connais. C’est comme si sa vie en dépendait. Donc c’est bien qu’elle en fasse, c’est son truc.

 

Je suis aussi ravie pour moi. J’ai énormément de peine à la supporter. Elle ne fait qu’à sa tête, se prend pour une toute grande expérimentée. Au fond elle sait très peu de choses. Evidemment, une infirmière qui après 4 ans de pratique s’enferme à l’armée ne peut savoir que très peu de choses.

Nous formons notre métier en pratique. Les meilleures infirmières ont des 20ènes d’années dans les jambes à arpenter les couloirs d’hôpital, à se poser 10'000 questions, à chercher à se perfectionner. Elles se confrontées à la douleur et à la mort pendant des années et des années. Et c’est ça qui fait notre expérience, c’est ça qui développe notre empathie et notre savoir être.

 

Donc puisqu’elle est enceinte, elle va être absente, et ça pendant longtemps. 4 mois de congé maternité, elle va certainement rajouter ses vacances, sans compter les arrêts maladie qu’elle aura. J’en suis juste heureuse. Si tout va bien, en septembre – octobre elle partira et ne reviendra qu’en juin l’année prochaine. Des mois et des mois ou je n’aurai plus à faire attention à Madame. Parce que Madame, dès qu’on lui fait une remarque, elle le prend très mal……

 

Enfin, bref, un vrai soulagement je vous dis…….