Armée 4

 

31 licenciements en 2 semaines. 31 « licenciement médicaux », sur 291 personnes qui sont rentrés en service.

Ca veut dire qu’on a renvoyé 31 personnes à la maison les 2 dernières semaines. Nous atteignons allégrement notre 10% de licenciement.

 

Il y a les problèmes orthopédiques. Nos jeunes ont tous mal aux genoux. C’est un mal que je ne connais pas. Je n’ai jamais eu mal aux genoux, ni en étant jeune, ni en étant d’un âge avancé.

 

Il y a les problèmes « autres ». Celui avec sa « vessie hyperactive » ou plutôt qui fait pipi au lit quand il est en état de stress.

Il y a celui qui est allergique à toutes les poussières.

Il y a celui qui fait des crises d’asthme et celui qui est intolérant au lactose.

 

Et il y a tous les « Troubles de l’adaptation ». C’est très joli les troubles de l’adaptation. Ca veut dire qu’ils sont dans l’incapacité de s’adapter dans un milieu comme le nôtre. Les troubles de l’adaptation sont une invention des codes médicaux de l’armée. Dans le civil, personne ne souffre de troubles de l’adaptation……

 

Dans les troubles de l’adaptation on retrouve celui qui a essayé en avril dernier de sauter d’une voiture en marche. Pour nous c’est un jeune à tendances suicidaires. Dans ma tête je me dis que c’est une drôle de façon de vouloir se suicider….A tous les coups tu te rates……

 

Enfin, bref, tous ceux là sont renvoyés.

 

Et il y a ceux qui restent.

 

11 dermohypodermites en 2 semaines. C’était à prévoir.

3 angines non streptocoques avec des fièvres qui frôlent les 40°. Ca, je n’avais pas prévu.

Les premières entorses, les premières coupures. Evidemment, ils viennent de recevoir leur couteau militaire qu’ils ne savent pas utiliser.

Les premières cloques tellement douloureuses. Tu leur fais le pansement et ils commencent « Madame, ça brûle !!!!!!! » Ben oui mon gars, quand tu désinfecte une cloque, ben ça brûle. Mais je te promets, tu ne vas pas en mourir, juré craché.

 

« Madame, mes bottes ça ne va pas. Elles sont trop serrées. »

« Vous les avez mises avant d’arriver ici ? »

« Ah ben non, j’ai oublié…. »

« Tout ce que tu mérites c’est une baffe, mon gars, une baffe….. »

 

Et ainsi de suite….

 

Je me demande bien comment font les militaires en Syrie…..