Bonnie 2

 

Ce qui est difficile dans mon histoire avec Bonnie c’est que je n’étais pas là quand l’accident est arrivé. C’était la première fois que je laissais mes chats seuls pendant 2 jours. Je m’organise toujours pour rentrer ou je les place en chatterie, parce que je n’aime pas les laisser seuls.

 

J’étais partie mardi matin en me disant que ça irait. Ca a toujours bien été, pourquoi ça n’irait pas cette fois. J’ai balayé mes angoisses habituelles, parce que j’angoisse toujours quand je les sais seuls. Et je suis partie.

 

Mardi soir j’avais beaucoup de peine à dormir. J’ai hésité à rentrer, juste pour vérifier que tout aille bien. J’étais à 45 minutes de route, donc pas trop loin. Mais je me suis dit que non, qu’il fallait que j’arrête d’angoisser comme ça et que ça irait.

 

Mercredi matin peu avant 8 heures je dépose ma petite valise dans ma voiture. Et là, sur ce parking, j’ai tout d’un coup une bouffée d’angoisse en me disant qu’il est arrivé quelque chose.

De nouveau, je balaie mon inquiétude.

 

Elle s’est faite écraser vers les 8 heures hier matin sur une route devant la maison ou elle n’allait jamais. Elle partait toujours de l’autre côté. Je ne comprends pas pourquoi tout d’un coup elle est partie de ce côté là……

 

Je sais pertinemment que le fait d’être là n’aurait pas changé le cours des choses. Destin, pas destin, je ne sais pas…..

 

La maison va devoir se réorganiser de nouveau. Pour moi c’est un changement, mais pour Horatio, Baghi et Moustique aussi. Chez eux c’est une histoire de territoire. Dans un lieu de vie chacun s’approprie d’un bout de territoire et depuis qu’on vit ici c’est bien partagé, chacun a son coin.

 

Une véto comportementaliste m’avait dit que la perte d’un chat quand il y en a plusieurs n’est pas forcément facile pour eux non plus. Ils ressentent la perte, le manque de l’autre……Enfin, bref, ils s’en rendent compte….

 

Quand je pense à mon pauvre Horatio qui a 9 ans et qui a été le premier à vivre avec moi. Il a vécu toutes les pertes avec moi, Frisquette, Bianca, sa sœur qui est partie avec mon ex et maintenant Bonnie….. Pauvre chat, il est courageux….. Surtout lui qui adore les jeunes chats, il s’entend toujours à merveille avec eux……

 

Bonnie et moi c’était spécial. Ce petit chat est arrivé dans ma vie dans un moment de détresse. Et je l’ai trouvée dans un moment ou elle aussi était en détresse.

Ca nous a profondément lié.

 

Quand elle a disparu pendant 3 jours au mois de février cette année ça nous avait beaucoup perturbé, autant elle que moi. Son comportement par la suite avait changé.

 

Elle ne s’éloignait plus du tout de la maison, je voyais toujours ou elle était. A chaque fois qu’elle rentrait elle m’avertissait en miaulant qu’elle était là. Elle faisait des allers – retours par la chatière pour voir ce que je faisais. Elle ne restait que des petits moments dehors, la plupart du temps elle était dedans en faite. Ou j’étais, elle était……

 

Début avril j’avais pris un cours sur la communication animale. La prof nous avait dit un truc qui m’avait beaucoup touché.

 

Ce n’est pas nous qui choisissons les animaux que nous adoptons. C’est eux qui décident de venir vivre avec nous. Ils décident quand ils arrivent, mais ils décident aussi quand ils repartent. Ce sont des êtres entièrement libres qui font des choix. Et ces choix sont fait dans un but d’évolution, d’apprentissage pour nous humains.

 

Je ne sais pas encore ce que Bonnie a voulu me dire, mais ce que je sais c’est qu’elle a été un vrai petit soleil dans ma vie ces derniers mois. Elle m’a fait prendre conscience de cet amour inconditionnel, cet amour que, je suppose, on ressent pour ces enfants. Peu importe ce qui se passe, il est toujours là, puissant, fort, il ne diminue pas.

 

J’ai 4 jours de congé. Dans ma tête je me disais que ça tombait vraiment bien, les chats sont restés des longs moments seuls ces derniers temps, donc on avait 4 jours pour être ensemble.

J’ai besoin de passer du temps avec eux, comme eux ont besoin de passer du temps avec moi.

 

Mais ça va être différent de ce que j’avais prévu.