Bonnie

 

 

Je préviens d’avance, cette note va être crue, dure, trash. Là j’en ai un peu sec.

Donc toute personne qui est sensible aux mots pas très gentil, ni très polis, ne la lisez pas.

 

 Bonnie, ma petite Poupette, mon petit soleil est partie au paradis des chats.

Elle s’est fait écraser par une voiture ce matin.

 

Connard de chauffard ou chauffeuse ne s’est évidemment pas arrêté. Toi, je te souhaite tout le mal du monde. La tache de sang d’une 50ène de cm de diamètre prouve la violence de l’impact. Tu l’as percutée de plein fouet, sa petite tête était en bouillie. Tu n’as même pas eu le courage de t’arrêter. Mais sache une chose, on récolte ce qu’on sème. Tu vas t’en prendre pleins les dents, la vie ne te laissera pas continuer comme ça. C’est peut être pas aujourd’hui, peut être pas demain, mais un jour la vie va te rattraper et te rendra ce que tu as donné.

 

Un gentil garçon qui allait prendre son train l’a déposée délicatement sur le trottoir. Merci à toi gentil garçon que tu m’aie donné la possibilité de récupérer son corps et ainsi me permettre de lui dire au revoir.

 

Ma voisine, gentille Madame Dupont, âgée de 74 ans, m’a appelé vers les 11 heures. Elle pleurait au téléphone.

« RNessa, c’est Bonnie….. »

J’ai à peine compris ce qu’elle disait, tellement elle pleurait.

 

Je suis rentrée, ma voisine avait pris Bonnie sur son balcon. Elle l’avait délicatement posée sur une planche, avec un peu de papier ménage sous le corps et l’avait recouverte d’une jolie couverture.

« Elle était encore chaude quand je l’ai prise, je l’ai caressée, mais il n’y avait plus rien à faire. Mitzi et Pedro sont venu, ils lui ont dit au revoir »

 

Je pars chez le vétérinaire avec mon petit soleil pour qu’ils donnent le corps à l‘incinération. Je me dis encore dans ma tête, j’espère que ce n’est pas la blonde qui est à la réception. J’aime beaucoup les gens qui travaillent dans ce cabinet vétérinaire, sauf la blondasse qui est tellement conne qu’elle ne s’en rend même pas compte….

 

Manque de pot, c’est la blonde….

 

« Bonjour Madame, je viens avec Bonnie, elle s’est fait écraser par une voiture, je vous l’amène pour l’incinération »

 

« Vous avez rendez – vous ? »

 

« Non, espèce d’une conne, je n’avais pas prévu qu’elle mourrait aujourd’hui »

 

« Elle vit toujours ? »

 

« Espèce d’une écervelée t’entends quand je te parle ? Je viens de te dire que je te l’amène pour l’incinération »

 

« Donc elle est morte »

 

« Ben oui, connasse, t’écoute quand je te parle ???????? »

 

Heureusement qu’une de ses collègue arrive et reprend le flambeau….

 

 

 

Je suis rentrée avec mon panier vide.

 

L’histoire d’aujourd’hui j’aurai voulu l’inventer, j’aurai tellement voulu l’inventer.

Mais non, c’est la réalité, ma réalité.

 

Quand est ce que ça va s’arrêter ??