Gagner

 

 

Quand on a 46 ans et qu'on est célibataire, la vie n'est pas facile tous les jours.

Mais il y a des jours ou elle est super facile.

 

Je me suis dit qu'il fallait mettre par écrit les avantages et les inconvénients d'une vie de célibataire qui a presque 46 ans. Ça me permet de un, de voir plus clair ce que j'ai gagné les 6 derniers mois et de deux, ce que j'ai perdu.

 

Commençons par ce que j'ai gagné.

 

Je me retrouve actuellement seule dans un 4 pièces et demi. J'ai 100mcarré pour moi toute seule sans compter la terrasse. Avant c'était un 150mcarré, mais a deux. Donc ça fait 75mcarré pour une personne. Donc j'ai gagné de l'espace.

 

J'ai gagne en liberté. Je ne demande plus à personne s'il a envie de faire un truc ou pas. Je fais ce que j'ai envie de faire, au moment ou j'ai envie de le faire. Ce soir j'ai envie d'aller au cinéma, donc j'y vais. Si aujourd'hui j'ai envie de passer ma journée devant la télé, je le fais. Je ne me bagarre jamais pour la télécommande. Bon, c'était déjà le cas avant, mon ex ne regardait pas la télé, il passait sa vie devant son ordinateur a discuter avec "ses copines" sur FB. Et ensuite il me reprochait de trop regarder la télé J Donc la télécommande m'appartient J

 

Je ne pense pas au plaisir de l'autre, mais uniquement au mien. Je dois avouer que c'est fort agréable. Avant j'étais toujours en train de me demander si toute action de ma part conviendrait à l'autre. Aujourd'hui je ne me pose plus la question. Bien au contraire. Je fais simplement, en toute âme et conscience. Et la joie que je peux ressentir par moment est grandiose.

 

Ce que j'ai perdu c'est quelqu'un avec qui partager mes factures. Je ne dis pas que je suis en difficulté, loin de la. Mais c'était plus facile. Je fais plus attention aujourd'hui évidemment, je réfléchis 2 fois avant d'utiliser mes petits sous durement gagnés.

 

En réfléchissant, c'est la seule chose que j'ai perdue.

 

Parce que pour le reste, par exemple partager mes peines, mes journées difficiles, mes doutes, mes colères, ce que je ressentais comme injuste, comme triste, comme touchant, il n'y avait plus personne depuis très longtemps.

 

Même dans mes activités de plaisir, je faisais tout toute seule. La seule chose, ou évidemment il n'avait pas le choix, c'est quand on était invité. Parce que les gens invitent le couple, et non seulement des personnes seules. Mais qu'est ce qu'il fallait convaincre parfois, surtout quand c'était des amis à moi.

 

Bon, la dernière année c'était tellement difficile pour sa petite nourriture, puisque Monsieur se dit végétaliens (au fond,il a juste des comportements pathologiques envers la nourriture), que j'étais bien contente quand il ne venait pas. Ça simplifiait la tâche pour tout le monde.

 

Enfin bref, j'ai plus gagné que perdu, même si la vie n'est pas facile tous les jours. Les invitations ont diminués, il y a parfois des week ends ou je ne vois personne. C'est à moi de toujours faire le pas pour voir les gens. Les gens ne viennent pas me chercher, c'est à moi d'aller les chercher. Mais ça je le savais d'avance, ce n'est pas la première fois que je vis seule.

C'est toujours la première année qui est la plus difficile, ensuite les choses se mettent en place. On reprend un rythme, on reprend des nouvelles habitudes.

 

Je ne suis pas en souffrance et je pense que l'essentiel est la. Le reste c'est juste de la logistique. Et la logistique ça s'organise.

 

Je pense avoir évolué plus les 6 derniers mois toute seule que les 2 dernières années avec mon ex.

 

Le bilan est donc positif.